Les origines de Bully

Le Fief de Bully contenait 200 acres environ sur la paroisse de Bully et en possédait également 72 acres sur le territoire de Feuguerolles.

Au 11ème siècle, il était la propriété de la Famille Marmion qui a laissé son nom à Fontenay-le-Marmion.

Au 13ème siècle, il passe aux mains de la Famille de Bully, puis du 14ème au 16ème siècle, dans la Famille Baussain. Cette dernière était de très ancienne noblesse et subsista à Feuguerolles jusqu’à la fin du 18ème siècle.

Depuis deux siècles, Bully est devenu petite Commune paisible mais dont le charme attire maints promeneurs. Ce village est plus connu des Caennais et des Gens des environs que n’est Feuguerolles.

Son cadre verdoyant, sa descente pitto­resque vers la rivière, les abords de l’Orne qui ont vu, pendant des siècles, son moulin bourdonnant d’activité, amènent le voyageur à côtoyer la vieille petite Église dont le cadre séduit ceux qui savent s’y arrêter un moment.

Église fort ancienne, elle date du 12ème siècle. Bâtie en pierres disposées en « arête de poisson », son minuscule clocher et son tympan usé mais intéressant, la rendent originale. Le frontispice situé sur le haut de la porte d’entrée montre un homme écartelé entre deux énormes félins, sans doute des tigres ou des lions. Dédiée à Saint-Martin, mais depuis des rustres sous le patronage de Saint Gorgon, on peut penser que, sous l’Empereur, Chrétien ou Soldat y fut martyrisé et jeté aux fauves et, de là découlerait cette sculpture.

Dans l’Église très sobrement meu­blée de bancs rustiques, on peut remarquer deux statues principales. Celle de la Sainte Vierge Marie tenant dans sa main droite ce qui a dû être un poisson et celle de Saint Gorgon habillé en soldat romain.

Le Cimetière en pente allant vers la rivière est un lieu de paix et de recueillement.

Le moulin, situé au bas de la des­cente, eut à Bay, durant deux siècles, une vie intense dont nous rappelons la mémoire plus haut.

Entre l’Église, le Cimetière et le Moulin, muet à présent, on voit encore un passage qui s’arrête au bord de l’eau. Il est raconté que Guillaume le Conquérant et ses troupes venant par des chemins sis au-dessus de Vieux et traversant le village qui conserve ces traces, arriva par ce chemin dit « chemin Haussé » longeant la Guigne, petite rivière qui se jette dans l’Orne à Bully. Là, ils passè­rent le gué, sur une chaussée encore visible à certaines époques de l’année, et se rendi­rent ensuite à Dives-sur-Mer d’où ils s’em­barquèrent pour conquérir l’Angleterre.

cartes-postales-photos-L-Eglise-et-le-Moulin-BULLY-14320-4897-20070923-2u5a8p3u4r8s8b1n8d8g_jpg-1-maxi