La ligne Caen-Flers

La ligne Caen-Flers est ouverte en 1873 avant tout pour répondre aux besoins de l’industrie textile alors essentielle dans la région. Le chemin de fer relie au port de Caen les filatures et les tissages de coton pour l’approvisionnement en matières premières et l’expédition des marchandises. Après Saint-Rémy-sur-Orne (1875), les mines de fer de Saint-Clair-de-Halouze (1884), Saint-André-sur-Orne (1893), May-sur-Orne (1895), assurent un tonnage considérable dans le trafic marchandise de la ligne. Se développe ensuite à la Belle Epoque un trafic passager à destination de la Suisse normande.

Le dernier train de voyageurs circule en 1970, le dernier train de minerai de fer passe en gare de Feuguerolles en 1987 en provenance de Saint-Clair-de-Halouze. S’ensuivra un combat pour la réouverture de la ligne, des expériences de trains touristiques et la création de la voie verte qui rencontre désormais un vif succès.

Texte de Pierre Coftier.

gare de Feuguerolles
carte postale de la gare

Iconographie :

  • La gare de Feuguerolles, carte postale début XXe siècle. Coll. P. Coftier.
  • La gare de Feuguerolles, Cliché Pierre Coftier.